Taïwan vise la fin de la quarantaine COVID à la mi-octobre sur le chemin de la réouverture

Taïwan vise la fin de la quarantaine COVID à la mi-octobre sur le chemin de la réouverture

Les gens attendent de passer un test de dépistage de la maladie à coronavirus (COVID-19) à Taipei, Taïwan, le 24 mai 2022. REUTERS/Ann Wang/Files

Inscrivez-vous maintenant pour un accès GRATUIT et illimité à Reuters.com

TAIPEI, 22 septembre (Reuters) – Taïwan vise à mettre fin à sa quarantaine obligatoire de COVID-19 pour les arrivées vers le 13 octobre et assouplira d’autres restrictions à partir de la semaine prochaine alors qu’il continue de rouvrir au monde extérieur, a annoncé jeudi le gouvernement.

Taïwan a maintenu certaines de ses règles d’entrée et de quarantaine en place car une grande partie du reste de l’Asie les a assouplies ou complètement révoquées, bien qu’en juin, elle ait réduit le nombre de jours requis en isolement cellulaire pour les arrivées à trois sur les sept précédents.

Taïwan a signalé six millions de cas nationaux depuis le début de l’année, menés par la variante la plus contagieuse de l’Omicron. Avec plus de 99 % de ceux qui ne présentent aucun symptôme ou seulement des symptômes légers, le gouvernement a assoupli plutôt que resserré les restrictions dans son « nouveau modèle taïwanais ».

Inscrivez-vous maintenant pour un accès GRATUIT et illimité à Reuters.com

Le porte-parole du Cabinet, Lo Ping-cheng, a déclaré aux journalistes que l’entrée sans visa reprendra à partir de jeudi prochain pour les citoyens de tous les pays qui avaient auparavant un tel statut. Le gouvernement augmentera également les limites d’arrivée hebdomadaires pour les voyageurs internationaux de 10 000 à 60 000, a-t-il déclaré, sans plus de tests PCR pour les arrivées.

Si “tout est sous contrôle”, le gouvernement vise à mettre fin à la quarantaine obligatoire pour toutes les arrivées vers le 13 octobre, les arrivées passant à 150 000 par semaine, a déclaré Lo.

“C’est le dernier kilomètre de notre lutte contre la pandémie”, a-t-il déclaré, s’exprimant après une réunion hebdomadaire du cabinet, ajoutant que le gouvernement faisait tous les préparatifs nécessaires pour rouvrir ses portes aux touristes internationaux et relancer les entreprises nationales touchées par les précédentes restrictions COVID. .

Cependant, ceux dont le test est positif ne doivent pas encore se mettre en quarantaine dans des maisons ou des hôtels désignés, a déclaré le gouvernement.

Alors que le taux de vaccination à Taïwan est élevé, le nombre quotidien de cas a de nouveau augmenté, avec plus de 46 000 signalés mercredi.

Tout au long de la pandémie, les citoyens taïwanais et les résidents étrangers n’ont pas été interdits de sortie puis de retour, mais ont dû être mis en quarantaine à la maison ou à l’hôtel jusqu’à deux semaines.

Avant la pandémie, Taïwan était une destination touristique populaire principalement pour les visiteurs asiatiques, le Japon, la Corée du Sud et l’Asie du Sud-Est étant les marchés les plus importants.

Inscrivez-vous maintenant pour un accès GRATUIT et illimité à Reuters.com

Reportages de Yimou Lee et Ben Blanchard ; Montage par Himani Sarkar et Kenneth Maxwell

Nos normes : Principes de confiance de Thomson Reuters.

Leave a Reply

Your email address will not be published.