Leclerc en pole, Russell deuxième après les tirs au but

Leclerc en pole, Russell deuxième après les tirs au but

Bien que Verstappen ait perdu cinq positions sur la grille au profit d’un nouveau moteur à combustion interne, Leclerc a donné le rythme à Monza d’un quart de seconde pour le plus grand plaisir des supporters locaux tandis que Sainz, qui partira en fond de grille, a marqué troisième sur Sergio. Pérez.

Ferrari avait provisoirement obtenu un 1-2 en Q3 lorsque Sainz a réalisé un 1m20.584 lors de sa première manche en Q3, aidé par une course violette dans le secteur un, pour surmonter l’effort de Leclerc en 1m20.770.

Verstappen s’est initialement contenté de la troisième place, malgré ses prouesses dans le deuxième secteur, car il était à un peu moins d’un dixième de la deuxième F1-75.

Et puis pour le point culminant, il semblait que Red Bull pouvait offrir une dernière réponse lorsque Verstappen a de nouveau enregistré la course la plus rapide au milieu du circuit pour augmenter la pression.

Même si Leclerc avait été quelques centimes plus lent que la référence S1 de Sainz et n’avait jamais réparé un secteur violet, son effort combiné a marqué un 1m20.161 inégalé.

Cela lui a donné le droit de se vanter du 1m20.306 de Verstappen avant même que le RB18 ne prenne la sixième place sur la grille tandis que Sainz courait à 1m20.429.

Avec Perez perdant 10 places – le Mexicain était à un championnat derrière les trois premiers à 0,8 seconde de sa sœur Red Bull – et Lewis Hamilton un autre pilote qui a dépassé sa limite de pièces autorisées, George Russell partira aux côtés de Leclerc.

Cela s’est produit malgré la difficulté de la Mercedes W13 à réchauffer à nouveau les pneus.

Lando Norris, quant à lui, a pris la septième place devant Daniel Ricciardo tandis que Pierre Gasly en a fait assez pour battre Fernando Alonso de l’Alpine, le double champion qui a interrompu sa dernière course.

Gasly était entré dans le top 10 des pénalités grâce à un effort de 1’22.062 en Q2 pour retrouver 0.07 sur Esteban Ocon, le coureur alpin qui a perdu la 11e place après avoir été moins rapide dans les premier et deuxième secteurs que dans son tour précédent.

Gasly a échappé à l’attention des stewards pour avoir été relâché côte à côte avec Lando Norris dans le cadre d’une rafale tardive pour trouver la position de piste lorsque tout le monde a quitté les garages à 2 mètres 20 de l’arrivée.

Valtteri Bottas, qui a eu du mal avec les freins lors des essais libres, a couru à la 12e place devant le champion de Formule E et le remplaçant d’Alex Albon, Nyck de Vries dans la Williams.

De Vries s’était plaint lors de sa première séance de qualification de F1 d’avoir eu du mal à freiner lors de la première chicane, mais son dernier tour lancé a été gâché plus tard dans le tour.

A l’approche de la deuxième chicane, le Néerlandais bloque l’arrière pour subir une grosse accélération qu’il finit par rattraper, mais sait immédiatement que sa séance de qualification est terminée.

Cependant, il a utilisé la suprématie de la vitesse en ligne droite du FW44 pour piéger la 14e place devant Zhou Guanyu et l’Alfa Romeo de Yuki Tsunoda.

Le pilote AlphaTauri, qui rejoint Hamilton et Sainz avec une pénalité sur la grille, n’a pas pris part à la Q2.

Cela est venu après que Verstappen soit devenu le premier pilote du week-end à descendre en dessous de 1m21, après avoir dépassé le Q1 de 18 minutes de 0,35 sur Leclerc grâce à son volant de 1m20.922.

Moins rose en revanche pour Nicholas Latifi, dont les difficultés de freinage l’ont éliminé dans la première partie des qualifications, avec seulement deux centimes de moins que la première tentative de de Vries.

Remplaçant un Albon mis de côté pour une appendicite, de Vries a tenu bon pour une apparition en Q2 malgré son dernier tour le plus rapide en Q1 après avoir été annulé pour avoir poussé sa chance jusqu’aux limites de la piste.

Sebastian Vettel, quant à lui, a poursuivi sa séquence de sorties en Q1 à la 17e place, tandis que Lance Stroll n’était que 18e avec la deuxième Aston Martin tandis que Haas menait l’arrière.

Ce fut une session désordonnée pour les deux VF-22, car Kevin Magnussen a vu ses temps au tour annulés à deux reprises pour avoir dépassé les limites de la piste grâce à une série d’infractions contre le deuxième Lesmo.

Mick Schumacher, qui a été gêné par des problèmes d’embrayage lors des essais libres, a ralenti après un blocage notable de l’avant droit dans la première chicane pour aller tout droit.

Résultats du troisième trimestre

Résultats du deuxième trimestre

Résultats Q1

Leave a Reply

Your email address will not be published.